Faut-il écrire au féminin ?

Deux femmes fumant le cigare.La question date d’hier pour le Canada francophone. La Suisse, inspirée par les travaux réalisés Outre-Atlantique, publie en 2001 un guide d’aide à la rédaction épicène. En France, quand un collectif d’associations lance une pétition en 2012 pour demander à l’Académie française de reconnaître la règle de proximité, certaines personnes sautent au plafond. On montre du doigt un féminisme de bas-étage prôné par des militantes paranoïaques en mal de vrais combats. Au Québec, on réfléchit en permanence à la manière d’améliorer une écriture non sexiste sans plus discuter de sa nécessité. Dans l’Hexagone, la question de l’adopter n’est pas encore tranchée. La France du 21e siècle doit-elle écrire au féminin ?

Avons-nous le sexisme sur la langue ? Le premier volet de la trilogie lundi prochain.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Faut-il écrire au féminin ?”

Copy link
Powered by Social Snap