' Transcréation : traduction & rédaction - ÉC Rédactrice - Revue

Transcréation : quand conception-rédaction et traduction se rencontrent

Créativité
Transcréation. Vous vous demandez quel genre de barbarie peut bien se cacher derrière un tel néologisme. « Transcréation » est la synthèse de « traduction » et de « création » en anglais. Comme son nom l’indique, transcréation signifie donc traduction créative.

Traduction créative, une expression pléonastique ?

Le traducteur de s’offusquer : « Mais la traduction est un travail hautement créatif. Il faut sans cesse trouver des solutions face à des éléments qui n’existent pas dans la langue cible. » Et il aura raison. Seulement, la transcréation va plus loin que la traduction classique. Il ne s’agit plus d’apporter une solution à un problème linguistique mais de créer un nouveau concept dans la langue cible. La transcréation s’affranchit du souci majeur de la traduction classique : l’exactitude du fond par rapport à la langue source.

Transcréation : un nouveau concept, la même émotion

L’idée de la traduction créative ?

Recréer le concept original, de manière à ce qu’il soit adapté à la langue et à la culture cible. L’émotion éveillée par la campagne transcréée demeure, mais les moyens de la susciter diffèrent.

Exemple : votre prénom sur une bouteille

Voyez la campagne Coca-Cola 2013-2014 : l’idée d’imprimer les 150 prénoms les plus populaires du pays sur les étiquettes des bouteilles naît en Australie, avant de s’étendre aux quatre coins du monde. En Chine, ce ne sont plus des prénoms, mais les surnoms les plus célèbres qui sont utilisés, tandis que, au Chili, la marque opte pour les noms de famille les plus répandus. Résultat : l’émotion demeure puisque l’ego est flatté dans chaque cas. Cependant, les moyens de l’éveiller sont différents. C’est le principe de la transcréation.

La transcréation, un travail de conception-rédaction

La création de concept exigée par la transcréation relève de la conception-rédaction. Mais n’importe quel concepteur-rédacteur n’est pas transcréateur puisque la maîtrise de la langue source est le prérequis d’une traduction créative réussie. La transcréation exige donc à la fois les qualités linguistiques de la traductrice et la créativité de la rédactrice. Vous avez un projet de transcréation ? Contactez Textcult, votre agence de traduction créative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*


Élisabeth Chevillet - Rédactrice | © 2010-2014 | SIREN 528 788 540 | Tél : +49 162 549 38 59 | Courriel : contact@elisabethchevillet.com

Facebook Viadeo LinkedIn Xing Google +