' Comment écrire un bon texte ? | Revue de rédaction | Langue et publicité

Comment écrire un bon texte ?

LOL est aussi un palindrome

Il y a écrire et écrire

Faire zéro faute à l’intégrale des dictées de Bernard Pivot, rire aux moqueries de Bescherelle ta mère et relever les énormités des journalistes pour défendre le français à coup de courrier des lecteurs, c’est une chose. En voilà une autre : savoir tenir une audience en haleine. Écrire dépasse la maîtrise de l’orthographe, des règles de grammaire et des tableaux de conjugaison. Écrire exige audace et créativité. Découvrez les préliminaires de cet art pour devenir une bête de texte.

5 secrets des bêtes de texte

1. Dites la vérité, rien que la vérité

Imposture ? Censure.

Il est une règle d’or, n’en déplaise aux sophistes : il faut être convaincu pour être convaincante. Cercle vertueux, l’honnêteté instaure un climat de confiance, puis forge votre crédibilité. Et à l’ère de l’hyperconsommation, le marketing et la publicité ne font pas exception à la règle. Vous rachetez un produit, vous, après avoir été berné par un argument mensonger ?

2. Organisez vos idées avant de les coucher sur clavier

Esprit chaotique ? Résultat critique.

Vous avez plein de bonnes idées et voulez toutes les partager car c’est brillant et rigolo, à tel point que vous ne savez pas par où commencer, mais ça va être génial, c’est sûr et… STOP. Prenez une grande inspiration. Mettez de l’ordre dans votre chaos. Trouvez un fil conducteur. Et proposez une idée par paragraphe. Non. Pas plus.

3. Surprenez votre audience

Fin de phrase prévisible ? Nuisible.

La lecture, c’est comme le couple : quand on s’ennuie, c’est mauvais signe. Ayez l’inédit à l’esprit et de l’audace dans la besace pour offrir du jamais-lu. Mettez les (bons) mots là où on les attend le moins.

4. Épurez votre texte

Superflu ? Lecteur perdu.

Bannissez les fioritures. À l’heure où votre audience a une infinité de contenu à disposition, le temps qu’elle vous accorde est un privilège (qu’elle n’hésitera pas à vous ôter au moindre faux-pas). Chaque mot doit être indispensable à votre texte. Vous atteignez la perfection quand il n’y a plus rien à retirer.

5. Ciblez votre public

Pas d’audience ? Pas de récompense.

Pour tenir une audience en haleine, encore faut-il en avoir une. Veillez donc scrupuleusement à la visibilité de vos publications pour déjouer le piège de la frustration. Attention : une audience lambda ne suffit pas. Essayez d’atteindre Sheldon Cooper avec votre billet sur les vertus de la déconnexion, Hannibal Lecter avec votre newsletter sur l’impact du végétalisme ou le professeur Tournesol avec votre Top 5 des livres audio de l’été.

Vous préférez embaucher une rédactrice ? Contactez-moi.

Vous êtes rédacteur web, traductrice, auteur, transcréatrice, écrivain public, bloggeuse, concepteur-rédacteur, rappeuse, conteur, journaliste ou autre acrobate des mots ? À vos conseils, prêts, commentez.

Image : extrait de Lol est aussi un palindrome de Mathilde Levesque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*


Élisabeth Chevillet - Rédactrice | © 2010-2014 | SIREN 528 788 540 | Tél : +49 162 549 38 59 | Courriel : contact@elisabethchevillet.com

Facebook Viadeo LinkedIn Xing Google +